Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SERVIR WITTENHEIM vive la Liberté !!

François Hollande et sa désastreuse politique isolent la France du reste de l’Europe !

 

Texte rédigé par Fernand Chaput

La France, pourra-t-elle demeurer, un zombie invisible de l’Europe, elle, qui est en première ligne, après avoir ouverte une guerre au Mali, toujours aussi esseulée, pour la financer.

Bien qu’elle ne soit pas encore, que sous les projecteurs des médias Français, mais très peu, sous celui des investisseurs, qu’il y a de forte chances, que sa prime de risque, augmente considérablement dans très peu de temps, la France se permet de déclencher une nouvelle guerre au Mali, sans pouvoir en payer les coûts autrement que par la dette, ou à crédit?

Pour en revenir au coût de la guerre au Mali, il faut d’abord savoir que c’est une guerre qui sera longue. Même si les terroristes islamiques s’évanouissent dans la nature, le Mali est tellement grand qu’il faudra des troupes et de l’argent pour « tenir » le terrain et éviter que le problème ne ressurgisse.

Le budget prévu pour les opérations militaires extérieures s’élève à 630 millions en 2013 mais comme d’habitude il va exploser comme régulièrement depuis des années alors qu’en 2013, avec le retrait d’Afghanistan, on prévoyait une baisse des dépenses. Le gouvernement ira donc chercher dans les réserves interministérielles qui sont d’environ 8,5 milliards pour ne pas toucher au budget de la défense. BFM a calculé que la guerre au Mali coutait un minimum de 400000 euros par jour, mais ceci, c’est sans compter toute la logistique où d’ailleurs la France peine et appelle à l’aide ses alliés, afin de disposer de gros avions de transport, qu’elle est autrement obligée de louer à prix d’or aux russes.

Pour François Hollande, la solution passe notamment par l’emploi. Pour relever ce défi, il est prêt à engager les moyens de l’Etat. En l’occurrence, environ 1,8 milliard d’euros annuellement, pour financer l’embauche de 150.000 jeunes en situation difficile.

Contrats de génération : François Hollande, lors des primaires, socialistes de l’automne 2011, avait été quelque peu brocardé, par les autres concurrents, Martine Aubry en tête. Le contrat de génération avait notamment contre lui de coûter très cher? Coût estimé à 8 milliards d’euros sur 5 ans pour 300 .000 contrats de ce type – et de provoquer un gros effet d’aubaine pour les entreprises.

La France, est encore jugée, par rapport aux obligations Allemande, cette prime, demeure relativement basse, nous pensons qu’en dehors des PIIGS, la France est le véritable zombie de l’Europe, que son économie a perdu toute attractivité et compétitivité, que cela deviendra encore pire assez rapidement, eu égard, aux très mauvaises dispositions retenues par les équipes de François Hollande, alourdissant encore le poids astronomique, d’un état pléthorique. Voici pourquoi, la France, demeure le problème majeur, mais encore caché, de la communauté Européenne, que les mandats Chirac, les cinq ans de règne sans partage, de Jospin et ses lois imbéciles des 35 heures et RTT c’est ce qui a plombé durablement à l’économie de notre nation.

Les faiblesses de réactivités de Nicolas Sarkozy y ont ajoutées Mais de surcroît, les utopies les plus folles, mises en œuvre par de François Hollande, vont conduire, la France, très rapidement, tout droit au précipice ou bien dans une impasse, dont elle aura bien du mal en s’en sortir, 650 000 emplois aidés, 65 000 nouveaux fonctionnaires et le fin du fin, une guerre au Mali, afin de faire remonter sa cote d’amour, auprès de Français ?.

En 1999, la France était responsable de 7% des exportations mondiales. Aujourd’hui, ses exportations ne représentent plus que 3% du total global des exportations mondiales, cette part de marché, ne cesse de diminuer.

En 2005, la balance commerciale de la France était positive, avec 0,5% du PIB. Aujourd’hui, elle est de -2,7% – ce qui signifie que ses importations excèdent ses exportations. L’économie Française est de moins en moins compétitive. Par exemple, ses ventes de voitures et autres équipements à la Chine sont désormais sept fois moins importantes que celles de l’Allemagne.

Elle souffre d’un coût du travail très élevé, de peu de flexibilité et de fortes taxation du coût du travail, qui à lui seul supporte 70% des charges sociales de cette nation, cela pourrait si rien n’est fait, passer à 77%.

En France, 86% des contrats de travail sont fixes. Les charges sociales s’élèvent à 42% du coût que représente le salaire d’une personne employée, par une société ou un industriel. Ce pourcentage est de 32% en Allemagne et de 26% au Royaume-Uni.

Depuis 2005, le coût du travail en France n’a pas cessé d’augmenter et les coûts de production du secteur automobile – Pour ne citer que celui-là – ont augmenté de 17% contre 10% en Allemagne, 5,8% en Espagne et 2% en Irlande. En France, un salarié gagne en moyenne 35,3 euros de l’heure, contre 25,8 en Italie et 22 en Espagne et au Royaume-Uni.

En conséquence, les rendements des sociétés Françaises ont diminué à 6,5% du PIB, les portant à seulement 60% de la moyenne Européenne. La raison à cela est très simple. Les exportations de la France ont perdu de leur part de marché et le seul moyen qu’ont les sociétés de survivre, c’est d’en diminuer leurs marges. Qui dit moins de marges, cela en signifie à très court terme, beaucoup moins d’argent pour investir en recherche et développement, en nouvelles technologies et pour les innovations.

Pour couronner le tout, François Hollande a récemment décidé de limiter les déductions d’impôts, dont les sociétés disposaient jusqu’à maintenant, mais pire encore, par de nouvelles, lois rectificatives de finance 2012 et loi de finance 2013, il fait supporter aux industriels et entreprises de cette nation 45,7 Md€ de taxations, transferts de charges et impôts nouveaux ? Merci pour la compétitivité des entreprises, elles étaient moribondes, ce remède de cheval, risque de les achever.

CONSTAT affligeant: Il semble donc difficile qu’une croissance économique puisse s’installer en France au cours de ces prochaines années. En 2012, le PIB de la France a augmenté de seulement 0,2%, et son taux de croissance moyen sur ces trois dernières années s’élève à 1,2%, contre 2,7% en Allemagne. En 2013, la France devrait entrer en récession technique. Le taux de chômage est au plus haut depuis 14 ans avec 10,9% contre 6,7% en Allemagne. En 2013, son ratio dette publique/PIB devrait atteindre 97%, pire encore que la dette publique Espagnole.

Les dépenses de l’Etat Français s’élèvent à présent à 57,5 % du PIB. Au cours de ces huit dernières années, le PIB de la France ajusté à l’inflation a augmenté de 7,3%. Toute croissance a été systématiquement accompagnée d’une hausse des dépenses publiques, notamment sous les cinq années Jospin, alors qu’il fallait procéder drastiquement à la baisse des dépenses publiques. Ce qui eut pour effet, le blocage des investissements en recherches et développements, générant le non développement, de l’économie privée, ne pouvant plus investir, mais que protéger à minima ses marges et se mettre en survie ?

L’Etat Français, ne cesse de croitre et enfler. En 2011 et 2012, son déficit budgétaire était de 5% du PIB, et il y a de grandes chances qu’il en soit de même en 2013, malgré les 30 Md€ nouveaux.

Ces statistiques ont été recueillies par Guru Huky, de Gurusblog. Il semblerait que le nouveau président Français François Hollande ait rendu la situation bien pire qu’elle n’était déjà, la rendant totalement intenable: Le coût de la guerre au Mali, sera bien sûr oublié dans quelques mois, quand certains expliqueront que la politique économique du gouvernement ne pouvait que mener à la catastrophe ? Parions aussi sur les spéculateurs qui pour faire tomber la France et récupérer à bas prix, ses actifs, n’ont qu’à financer les terroristes du nord du Mali.

Qui s’enrichit pendant ce temps ? Les banques, l’Allemagne et l’Angleterre ! Napoléon si tu nous écoutes. On fait comment pour en sortir de ce bourbier qui se profile à l’Horizon ? La question qu’il reste aujourd’hui à se poser, est de savoir combien de temps la France, pourra-t-elle demeurer, un zombie invisible. Il serait intéressant de se projeter, plus en avant, afin d’anticiper, de ce qu’il se passera lorsque les marchés d’obligations, se tourneront envers elle, ce sera forcément sous très peu de temps, tout au moins avant 2014.

z

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :