Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SERVIR WITTENHEIM vive la Liberté !!

Hollande , tout sauf un président de la République

Baisse du chômage : François Hollande est-il en train de renier ses engagements ?

Créé le 24/02/2013 à 09h54 - Mis à jour le 24/02/2013 à 17h15

François Hollande

François Hollande / AFP / Archives, Bertrand Langlois

La courbe du chômage ne sera pas inversée cette année. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre François Hollande samedi lors de sa visite au Salon de l'agriculture. C'est la première fois que le chef de l'Etat laisse entendre que cet objectif pourrait ne pas être atteint, après avoir longtemps affirmé le contraire.EcouterJérôme Florin | 24/02/2013 - 14h36écouterMalgré des formules alambiquées, François Hollande l'admet : la baisse du chômage ne sera pas pour 2013Daniel Férin | 24/02/2013 - 12h53écouterEric Woerth,a ncien ministre UMP : "C'est un peu une annonce en catimini"Des espoirs douchés depuis longtemps ?
Cette fameuse inversion de la courbe du chômage devait être atteinte coûte que coûte. C'était en tout cas les mots du chef de l’État. En réalité à l’Élysée et dans les ministères, on n'y croyait plus depuis un moment mais personne n'avait encore osé le dire ouvertement.

François Hollande a choisi de le faire au Salon de l'agriculture, un week-end, et dans une formulation alambiquée. "Nous devrons y parvenir coûte que coûte", disait-il en septembre dernier sur TF1. Un volontarisme réitéré samedi devant la presse : "C'est un objectif, et sans objectif il n'y a pas de volonté. Et moi je ne me résigne pas". Mais aussitôt contredit dans la phrase suivante : "C'est vrai qu'avec une croissance faible (0,1%), l'année 2013 sera marquée par une progression du chômage. Je ne l'ai jamais caché aux Français."

La très faible croissance de l'économie française cette année, voire même sa stagnation (0,1% selon les prévisions de la Commission européenne), oblige donc les autorités à revoir à la baisse leurs prétentions. L'inversion de courbe est renvoyée maintenant à 2014, année de reprise économique, selon les prévisions de Bruxelles. Le chef de l’État maintient tout de même son objectif de parvenir à l'équilibre des finances publiques à la fin de son quinquennat, en 2017.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :