Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Patrick Pichenel  Conseiller Municipal
Les Républicains

Publié depuis Instagram

patrick.pichenel

FIGAROVOX/TRIBUNE

Pichenel

- Pour Jean-Michel Naulot, s'il est habituel de voir des Présidents abandonner leurs promesses électorales, la rapidité avec laquelle le Premier Ministre est revenu sur sa politique générale telle qu'il l'avait détaillée lors de son discours à l'Assemblée est inédite.

Ancien banquier et ancien membre du Collège de l'Autorité des marchés financiers, Jean-Michel Naulot est l'auteur d'Éviter l'effondrement (Seuil, 2017)
Aide publique au développement: une faute!
Le virage à 180 degrés de l'exécutif sur le calendrier des réformes, quelques jours après le discours de politique générale du Premier Ministre, est inédit. On avait vu des présidents abandonner leurs promesses électorales, mais on n'avait encore jamais vu un Premier Ministre détailler sa feuille de route dans un discours de politique générale puis revenir dessus cinq jours après!
Que s'est-il passé? On lit dans la presse que le mécontentement des milieux industriels et financiers a été très fort après le discours de politique générale et qu'ils l'ont fait savoir en haut lieu. Le report de la suppression de l'ISF (hors patrimoine immobilier) et le report du prélèvement forfaitaire sur les revenus de l'épargne étaient pour eux inacceptables. À l'initiative du Président, ces deux réformes d'allégement de la taxation du capital ont donc été rétablies pour 2018. Et, comme il ne fallait pas donner l'impression que l'on ne s'occupait que des catégories aisées, une première étape dans la suppression de la taxe d'habitation a également été inscrite au programme de 2018.
Politique de la hache
Après un tel bouleversement du calendrier, le gouvernement semble alors avoir été pris de vertige: face à autant de recettes fiscales manquantes, comment allait-on respecter le sacro-saint critère budgétaire des 3% du PIB de déficit public, véritable fil rouge de l'action du président? Ne manquait-il pas déjà 4,5 milliards pour respecter les 3% de l'année 2017? Le gouvernement a donc décidé de parer au plus pressé et de rassurer sur les finances de 2017. Comment? En mettant tous les ministères à contribution et de manière uniforme! Ce que l'on appelait autrefois la politique de la hache. Une politique qui porte bien son nom.
Cette politique est à l'opposé de ce qu'il faudrait faire. Pour être juste et efficace, une politique de réduction des dépenses publiques doit en effet être étalée dans le temps, être sélective et reposer sur des réformes structurelles. Pour nous rassurer, on nous explique que ces économies porteront sur le train de vie des ministères... Comme Emmanuel Macron avait annoncé qu'il n'y aurait pas de loi de finances rectificative et donc de débat au Parlement, contrairement à la pratique républicaine, il est bien difficile de savoir sur quelles activités précises porteront les économies.
Baisse continue de l'aide publique
La seule économie explicite dans ce qui a été annoncé concerne la réduction de l'aide publique au développement. Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a ainsi annoncé une baisse de 140 millions d'euros de l'aide publique française. Non pas pour 2018, mais en cours d'année! Devant la brutalité de cette décision, on est en droit de se demander s'il a vraiment mesuré la portée d'un geste qui est ressenti comme une faute dans un pays qui défend des valeurs humanistes.
De 2010 à 2016, l'aide publique au développement de la France a déjà fortement diminué, de 0,50% à 0,37% du PIB, marquant une rupture par rapport à la politique traditionnelle de la France, notamment à l'égard de l'Afrique. Par comparaison, les aides du Royaume Uni et de l'Allemagne représentent 0,70% du PIB. La France est à la traîne, de manière incompréhensible. Le réchauffement climatique impliquerait au contraire qu'un effort exceptionnel soit fait. Comment Emmanuel Macron a-t-il pu affirmer pendant sa campagne électorale qu'il ferait progresser l'aide au développement de manière à atteindre un montant de 0,70% du PIB, certes en 2025, et à peine élu décider de faire l'inverse?
Retour du double discours
Cela rappelle de biens mauvais souvenirs. François Hollande avait lui aussi promis une augmentation de l'aide au développement: 4 milliards d'euros… mais à partir de 2020, lorsqu'il ne serait plus président! Pendant son mandat, l'aide diminua fortement, de 0,46% à 0,37% du PIB. Cette fois, on nous promet l'augmentation de l'aide pour 2025 et on la baisse dès la première année. La TTF est une autre illustration de la tendance du nouveau président à mettre ses pas dans ceux de son prédécesseur. La veille des élections législatives, Emmanuel Macron avait promis aux ONG la mise en place sans délai de la TTF européenne. Un mois plus tard, la France annonce l'abandon de cette taxe pour cause de Brexit! Et comment ne pas être surpris par le revirement spectaculaire de la France sur le problème des perturbateurs endocriniens à Bruxelles?
Le double discours était la marque de fabrique du quinquennat de François Hollande: un discours devant les citoyens et un discours dans le secret des cabinets ministériels et à Bruxelles. Ce fut le cas sur la renégociation des traités européens, sur la réforme de la finance, sur la taxe sur les transactions financières et sur l'aide publique au développement. Le quinquennat d'Emmanuel Macron semble commencer de la même manière.
Une politique de communication, même beaucoup mieux maîtrisée, ne suffira pas à dissimuler ce qui pourrait ressembler très vite au mieux à de l'improvisation, au pire à du cynisme.

Ils sont ou les Macronistes de droite du Haut Rhin ?

Pichenel

Une multitude d'élus de droite ont couru chez Macron , 100 jours après on cherche désespérément  des écrits pour qu'ils nous expliquent toutes les bonnes décisions de Macron , ils sont étrangement silencieux , on peut chercher sur internet , Facebook en particulier aucune trace sinon à peine visible de leur attachement à l'individu . Il pourrait nous parler du général liquidé, des attentats terroristes , des migrants qui vont nous envahir , de la CSG , des nouvelles diminutions des dotations aux collectivités , de l'engagement de Macron de ne pas toucher à l'APL , de son étrange absence pour discuter avec les journalistes le 14 juillet , de ses différentes tenues dans tous les corps de métier , de sa plainte pour harcèlement , bref il y a pourtant de quoi dire . 

 

La belle et immense sportive Svetlana Feofanova dans la ferraille !!!😍😍

patrick.pichenel

La fin des ours polaire , merci à Trump et à tous les dirigeants de la planète .

Pichenel

Décidément ou trouver un dirigeant capable , en France dans le pouvoir actuel ils sont tous nuls et vont nous faire couler , tout comme Trump ce misérable individu qui a décidé d'autoriser la traque des Ours polaire en Alaska jusqu'à leur tanière , le pire même les chasseurs sont autorisés à tirer depuis un hélicoptère.

Les pauvres ours avec le réchauffement climatique lutte déjà pour leurs survies , ils sont en voie de disparition et voila que ce salaud de Président autorise les chasseurs à les liquider encore plus rapidement .

Un constat nos dirigeants aiment liquider les animaux sauvages , Hulot élimine les loups mais ne peut rien faire concernant les boues rouges qui se déversent dans les calanques , alors que ce misérable ministre en 2010 criait partout qu'il avait la solution , aujourd'hui ministre il ne sait pas quoi faire .

Il suffit d'observer les élus , les dirigeants du monde entier pour constater qui sont tous bons pour être mis au rencard . Ils se présentent aux élections avec des remèdes miraculeux qui devraient mettre du ciel bleu dans nos passeports , mais bien au contraire à 100 % on constate que ce sont toujours des promesses intenables , du monde animal , en passant par l'économie ou le terrorisme , l'immigration nos dirigeants vont tout faire sauter .

Wittenheim : Tribune libre de septembre

Pichenel

Texte qui paraîtra dans la tribune libre du mois de septembre du bulletin Municipal .

TRIBUNE LIBRE :

Sur mon initiative Paul Zwingelstein 1er adjoint avait accepté la création d'une tribune libre pour les différents groupes. 
Il avait été décidé que chaque groupe pouvait proposer un texte , dont la taille serait la même pour tous les groupes . Cette formule a bien fonctionné durant plusieurs années . 
Par la suite le maire Antoine Homé a décidé de modifier le règlement. L'importance de la taille des textes doit se faire en fonction de l'importance des groupes et aujourd'hui avec ce règlement nos textes se résument obligatoirement en deux ou trois lignes pour être compréhensibles et l'emploi d'une loupe si on veut développer un peu nos thèmes est pratiquement une obligation .
 Par conséquent nous nous interrogeons sur la pérénité de notre tribune . 


Servir Wittenheim  Patrick Pichenel Sylvie Murino 

La fin des ours polaire , merci à cette andouille de Trump et à tous les dirigeants de la planête

Pichenel

Décidément ou trouver un dirigeant capable , en France dans le pouvoir actuel ils sont tous nuls et vont nous faire couler , tout comme Trump ce misérable individu qui a décidé d'autoriser la traque des Ours polaire en Alaska jusqu'à leur tanière , le pire même les chasseurs sont autorisés à tirer depuis un hélicoptère.

Les pauvres ours avec le réchauffement climatique lutte déjà pour leurs survies , ils sont en voie de disparition et voila que ce salaud de Président autorise les chasseurs à les liquider encore plus rapidement .

Un constat nos dirigeants aiment liquider les animaux sauvages , Hulot élimine les loups mais ne peut rien faire concernant les boues rouges qui se déversent dans les calanques , alors que ce misérable ministre en 2010 criait partout qu'il avait la solution , aujourd'hui ministre il ne sait pas quoi faire .

Il suffit d'observer les élus , les dirigeants  du monde entier pour constater qui sont tous bons pour être mis au rencard .  Ils se présentent aux élections avec des remèdes miraculeux qui devraient mettre du ciel bleu dans nos passeports , mais bien au contraire à 100 % on constate que ce sont toujours des promesses intenables , du monde animal , en passant par l'économie ou le terrorisme , l'immigration nos dirigeants vont tout faire sauter .

Publié depuis Instagram

patrick.pichenel

Tous les élus devraient être démissionnes !

Pichenel

La France vit comme toute l'Europe dans de graves difficultés .

Depuis plus de 30 ans un peu partout en Europe en particulier en France , dans les différentes élections des élus de moins en moins compétents arrivent aux affaires et au fil des élections de moins en moins de citoyens votent .

La principale raison provient du fait que les élus d'aujourd'hui débarquent sans expérience , sans enracinement et surtout travaillent plus pour eux que pour améliorer le sort des citoyens .

Le résultat est sans appel , on vient d'élire un président qui est autant responsable du fiasco économique que Hollande et des députés qui ne sont au courant de rien .Dans le haut Rhin on se retrouve meme avec un nouveau député Parachuté qui n'avait jamais fait de politique , sans doute a t-il du utiliser un GPS pour trouver Wittenheim .

La situation de notre pays est grave , et si elle est grave c'est le résultat de candidats aux élections qui promettent tout et qui ne tiennent aucune promesse sitôt élus . Les Francais sont lasses aux dernières élections ils ne se sont même pas dérangés , avec cette résultante incroyable les élus n'ont plus aucune légitimité et ne représentent plus rien .

Nous sommes au devant d'une grave crise , tout doucement la colère monte , les élus n'écoutent pas les citoyens , immigration, terrorisme , économie ils font tout le contraire de ce que pense le peuple .

Il faudrait avoir le courage de proposer aux Francais un référendum pour leur demander si ils font confiances aux élus , dans le cas contraire il serait souhaitable que tous les élus démissionnent et que l'on organise de nouvelles élections générales , mais cette fois ci avec obligation de servir le pays honnêtement , d'être sincère , compétent ,et que les nouveaux élus ne soient candidats qu'à un seul mandat suffisamment long , bien payé mais unique .

Des élus , élus avec 15 % des voix c'est plus possible .

Plus rien ne vas , un système dirigiste se met en place en France par incompétence des élus , on fonce dans le mur a vitesse grand V , tout va exploser .

Publié depuis Instagram

patrick.pichenel

Afficher plus d'articles

RSS Contact