Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Macron plante la société Francaise

La vertueuse «société civile» qu'Emmanuel Macron a décidé de faire entrer à l'Assemblée Nationale n'offre pas à voir les débuts prometteurs que d'aucuns espéraient. Christophe Castaner, en charge des relations avec le parlement, évoque des «maladresses», une «fragilité», pour qualifier les ratés, entre cafouillages et amateurisme, d'une majorité perçue par ses pairs et par l'opinion comme autant de godillots incapables de prendre la mesure de l'impératif politique qui s'impose à eux. La République d'Emmanuel

Macron aurait-elle raté une marche?

L'erreur consisterait cependant à accabler ces femmes et ces hommes qui ont choisi de quitter temporairement leur activité professionnelle au sein de la société pour s'engager en politique. Car ils croyaient en un projet. Ils croyaient en un homme. Ils voulaient changer les choses, et, aujourd'hui encore, ils demeurent plus motivés que jamais, certains qu'après un temps d'apprentissage ils acquerront le savoir-faire indispensable à tout bon député. Ils estiment qu'il faut leur laisser du temps pour faire leurs preuves. Mais si la critique est déjà à ce point engagée à leur endroit, c'est que peut-être la situation de la France n'offre pas un tel luxe: avoir du temps. Plus que jamais, il y a urgence. La situation de la France nécessite des hommes faits, ayant une conscience aigüe à la fois de leur mission et des moyens de la mener à bien, et non pas des hommes en devenir. Si l'intention première des députés REM était louable, elle ne suffit pas à remplir les exigences politiques de notre temps.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :