Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Wittenheim : la grande Madame Brendlin

Cette dame a marqué ma vie politique à Wittenheim, je pense souvent à elle et aujourd’hui je peux en parler .

Lors de ma première candidature à la mairie en 2001 , j’ai fait connaissance de Lucie par hasard , j’avais loué un local pour ma campagne et j’ai vu débarquer cette dame de plus de 80 ans un jour que la permanence était ouverte , elle avait un grand sac plein de dossiers .

Lucie avait un problème avec son voisin concernant sa propriété , elle avait vu le maire de l’époque qui n’avait pas souhaité la conseiller .

Bien évidemment, je ne pouvais pas me dérober devant cette dame très sympathique et ensemble nous avons évoqué son affaire de voisinage

, je l’ai aidé par une série de courriers et elle obtient gain de cause contre son voisin . Ensuite très régulièrement elle passait me voir à la permanence et après les élections municipales on avait décidé de se voir tous les samedi, elle souhaitait mon avis pour toutes ses affaires .

J’étais devenu son ami , mais la suite fût incroyable: il était de mon devoir d’aider cette dame qui vivait seule et avec un âge certain . A chaque fois que je venais la voir elle souhaitait me payer mais j’ai toujours refusé, cependant cette dame encore très brillante pour son âge , m’envoyait directement de l’argent à mon domicile , malgré que je la réprimandais gentiment pour plus qu’elle le fasse .

Mais elle a fait plus fort : je savais qu’elle avait un magnifique terrain dans la rue des Vosges qui était constructible. Un jour que mon docteur cherchait un terrain pour construire , et ayant connaissance du terrain , je lui dis je connais un terrain très bien situé , celui de madame Brendlin . Le docteur appela Lucie et lui proposa de lui racheter le terrain , celle ci refusa catégoriquement pour la simple raison , qu’elle avait décidé de m’offrir ce terrain ce que je ne savais pas , elle affirma eu docteur qu’elle me réservait le terrain . Jamais par la suite Lucie accepta de vendre son terrain , elle s’était mis en tête qu’elle me l’offrirait .

Par la suite Lucie , voulait faire pire , lors d’une visite elle me dit , j’ai décidé de partir en Maison de retraite à Riedisheim et je vais vous donner ma maison , naturellement j’ai tout refusé . Cette dame était déterminé à me donner tous ses biens et la suite fut tragique pour elle .

Un jours que je ne pouvais passé , je lui mis un petit mot dans sa boîte aux lettres pour lui dire que je remettais ma visite , j’ai appris tristement le lendemain que Lucie avait été retrouvé morte dans son lit , ce fut une grande tristesse . Elle louait aussi une maison à Battenheim , et son locataire allait partir , elle m’avait demandé si ça n’intéressait pas ma fille et on s’était mis ok pour un loyer et l’affaire devait se faire , malheureusement peu de temps après elle décédait . J’ai avais écrit à son frère pour lui proposer que la maison de Battenheim intéressait toujours ma fille , mais jamais il ne me donna de nouvelles . Plusieurs fois Lucie avait fait part à son frère de ses souhaits et je pense que ce n’était pas bien vu dans la famille .

Cette belle histoire qui se termina tristement , a été ma première grande aventure politique , madame Brendlin restera dans mon cœur pour toujours.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :