Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Municipales à Wittenheim : ca grenouille déjà fort !!!

Les bilans des municipalités en place un peu partout en France à l'issue de 2020 seront sans doute pas terrible , non pas du fait d'élus locaux , mais parce que les budgets des communes ont été littéralement asséchés . 

Cette situation est une véritable duperie pour les 300 000 élus locaux de France qui ont accepté de se mettre à la disposition de leurs collectivités , bénévolement pour une grande majorité,  l'Etat siphonne des moyens déjà de plus en plus faibles qui étaient à la disposition des communes qui consiste à demander aux élus de dépenser encore plus leur temps et leur argent pour en définitive combler des erreurs de gestion faites en haut lieu . 

Mais ça n'empêche pas que déjà que des vocations naissent si longtemps à l'avance pour se dire qu'on peut changer le visage d'une ville , combien se lève le matin en se disant << je suis le recours , je fais ma liste , bref des citoyens sont convaincus qu'il incarnent l'avenir de leur cité , et ça passe par tous les moyens pour y arriver , bien souvent malsain !!. 

Pour ma part , moi qui suis élu depuis si longtemps bientôt 25 ans , et engagé dans la vie de ma commune depuis 40 ans , j'assiste avant chaque élection , de plus en plus tôt il faut le dire , ça devient même folklorique à la naissance des ambitions , des ambitieux qui utilisent tous les stratagèmes pour s'inventer des compétences, qu'ils n'ont pas . 

Naturellement , je n'ai pas la prétention de penser que je suis un mec intouchable , il y a sans doute à Wittenheim des dizaines peut être même des centaines de personnes qui ont tous la capacité d'être des acteurs formidables de la ville . 

Mais il y a plusieurs méthodes pour devenir un bon acteur de sa ville , il y a la méthode  classique , qui est de s'enraciner dans la ville , de devenir acteur des événements de la ville , de travailler inlassablement durant des années pour devenir crédible , je pense que cette méthode a été la mienne , je me suis intéressé à ma ville , j'ai travaillé pour mes leaders , jusqu'au jour ou on ma demandé de rejoindre une liste. J'ai été un bon militant il me semble , je suis devenu conseiller municipal par mon travail et avec le temps , des années après , j'ai voulu m'inscrire comme un des acteur principal de Wittenheim . 

Mais il y a une autre méthode , qui peut payer , mais s'écrouler très vite c'est celle de construire sans aucun enracinement dans la ville , mais de passer son temps à tenter de contacter des gens , de les appeler au téléphone et je sais que ça marche déjà fort , pour les convaincre de rejoindre des gens qui pour une grande partie ne savent même pas comment fonctionne une mairie , je pourrais évoquer des exemples concrets de personnes qui se voient maire mais qui ne connaissent rien du code des collectivités locales . Bref pour ceux là surtout, ce n'est pas de sa faire connaitre par leur travail mais au travers de personnalités pour suivre une ascension qui avec le temps ne conduira pas à grand chose .  

Je suis sans doute un type naif , même que certains pensent que je suis un clown , mais les faits sont là , je me suis toujours inscrit sincèrement dans les bons projets pour notre ville , et plus de 20 ans d'un mandat local m'ont enraciné dans le paysage de la commune , je n'ai pas besoin de lire le journal pour être informé de ce qui se passe à Wittenheim , mon journal c'est les citoyens qui me parlent , me consultent , m'invitent , m'informent . 

Je ne suis dupe de rien , on me demande même comme ami sur Facebook , pour s'informer de mes actions , de mes sujets de réflexion et de les utiliser à d'autres fins , comme par exemple envisagé les futures élections municipales . On téléphone même parfois à ceux qui collaborent à mes actions , pour tenter de les récupérer . Je suis critiqué , mais on tente de récupérer ceux qui bossent avec moi , ça démontre déjà que je ne suis pas si mauvais que ça et que je suis entouré de personnes de qualités . J'ai construit 3 listes et demain je peux en construire une quatrième sans avoir à fouiller dans les listes de mes adversaires , la seule exception que j'ai faite c'est quand Philippe Duffau m'a rejoint et que oui j'ai sollicité , mais il était en conflit avec sa liste et ne prévoyait plus de continuer . C'est effectivement une réalité , depuis 2001 , ceux qui ont des prétentions , la première chose qu'ils font c'est de fouiller dans mes listes , ils sont parfaitement incapable de construire avec d'autres , bref un peu comme Macron , un nouveau Parti politique , oui !!! mais en cassant les républicains et aujourd'hui celui qui voulait réinventer la politique Française gouverne avec des anciens Républicains . 

En ce moment ça grenouille !!!, ça grenouille fort !!! alors qu'ils grenouillent , tout le monde à le droit à Wittenheim d'imaginer qu'il peut incarner l'avenir de la ville . Je suis un ancien athlète et j'ai bien connu tous ceux qui envisageaient de me battre en compétition , mais sans un travail de fond , bien sur il m'arrivait d'être battu par certains , mais au bout du chemin , au bout de la ligne droite , j'étais toujours un ardent acteur jamais lasse de s'améliorer  , j'avais de bonnes fondations qui m'ont permis de durer  , mais l'ambition dont on n'a pas les talents c'est un crime , c'est notre illustre ami Chateaubriand qui le disait . 

Les élections municipales sont lointaines , même sans doute reculer , je ne sais pas encore comment ma présence à ce rendez vous se fera , derrière , devant , au dessus , à coté , au milieu , mais ma présence sera forte , plus forte que jamais , je n'ai jamais encore été aussi actif dans ma tête pour ce grand rendez vous , j'ai hâte de voir arriver  cet ultime rendez vous pour moi . J'ai même l'impression qu'on a tout fait pour m'inciter à retarder mon retrait de la scène . 

Après les dernières élections , on m'a accusé de traîtrise par rapport aux valeurs que je défendais , on m'a accusé de tous les maux , pourtant j'ai toujours été droit dans mes bottes , je ne veux plus rentrer dans la polémique , mais certains de ceux qui m'accusaient de traîtrise  sont cocus , si j'ai été fier de me maintenir , c'était un devoir , si à titre personnel je pourrais me plaindre de certaines méthodes , j'assume sans souffrir . Aujourd'hui on voit bien que j'avais raison de ne pas m'associer aux autres et de favoriser la victoire de la majorité , je n'ai jamais failli , on ne peut pas en dire autant des autres , ou sont ceux qui m'accusaient de voter le budget de la ville et qui le votent maintenant , ou sont ceux qui me disaient qu'il est inacceptable de faire 20 % dans une élection et qui ont eu ensuite le culot de soutenir un candidat qui à fait 3% , sans aucune gène on ne les a plus entendu . 

A coté de la majorité , toujours à coté de la majorité j'ai toujours tenté de faire du mieux possible pour Wittenheim , j'ai travaillé avec la majorité , comme je le fais encore aujourd'hui en toute indépendance . Et beaucoup de citoyens reconnaissent que j'ai toujours agi pour la ville ,  je suis même déjà sollicité pour les prochaines municipales . 

Des municipales qu'on espère sérieuse , dans le sens ou face aux énormes enjeux qui pèsent sur la France , ou depuis tant d'années on a laissé s'installer des élus incompétents qui du jour au lendemain sans expérience se sont retrouvés à gérer des communes et bien souvent des désastres sont évités de justesse. Ce qu'il faut espérer et pour ma part je m'y engage c'est de proposer à la population des citoyens qui ont le souci du bien commun qui s'intéressent aux autres et uniquement au bien de la commune et pas de leur gueule conne c'est trop souvent le cas . Une équipe se construit autour d'un homme qui a la volonté de construire et qui s'entoure d'une équipe pour défendre un projet qu'il aura pensé depuis des années  et qui a surtout une grande expérience , le drame serait que des citoyens ivre d'autogestion , à plusieurs ,  décident qui sera celui qui aura à défendre le projet avec son équipe , forcément un homme désigné par un groupe , c'est bon pour une association , mais pour gérer une ville il faut une légitimité totale, avec des colistiers qui sont d'une totale solidarité avec le leader.  Dans une une commune un homme désigné par un groupe est fragilisé , car il tient sa légitimité du groupe et à la moindre faille il l'a perd . Depuis des lustres tous les anciens maire et actuel de Wittenheim ont tenu leur légitimité par leur travail , ce sont eux qui ont proposé un projet et ils ont construit autour . 

Bon vent à ceux qui bataillent pour faire des listes , moi en attendant je travaille pour Wittenheim , ceux qui veulent s'organiser si loin de l'objectif , c'est très bien , mais attention tout de même de respecter les bonnes règle de l'éducation , imaginer construire un avenir à Wittenheim en sollicitant les collaborateurs ou amis proches des adversaires ce n'est pas très louable , en tout cas ça révèle une grande faiblesse , c'est tellement facile de piquer chez les autres . En tout cas il y a fort à parier qu'ils ne seront pas en position de force avec cette stratégie . 

Pour ma part ceux qui me sollicitent et j'en suis honoré , nous nous sommes expliqués , je ne suis sur de rien quand à mon implication pour 2020 ou plus surement 2021 , mais quoiqu'il arrive qu'ils continuent de me suivre , de me voir quand ils le veulent mais il n'est en aucun cas il est prévu de partir si loin à l'avance , ni même de recruter officiellement . 

 

 

 

 

 

 

 

Après son échec aux sénatoriales, le mouvement d'Emmanuel Macron cherche à s'organiser et à former ses militants pour être en position de force en 2020 et remporter des villes. Dimanche 24 septembre, Emmanuel Macron encaisse les mauvais résultats de la République en marche (LREM) aux élections sénatoriales. Une déculottée, même, avec à peine 21 sièges remportés. «C'était prévisible», glisse le président de la République au téléphone à l'un de ses ministres, façon méthode Coué. Puis d'enfoncer le clou : «Ne perdons pas l'objectif de vue. On a trois ans pour transformer l'essai.» Comprendre : trois ans pour structurer le mouvement partout en France et faire émerger des personnalités locales en vue d'un scrutin ô combien majeur : les municipales de 2020. «La mère de toutes les batailles !» s'emballe un parlementaire LREM. Manque «d'officiers» Le pari est loin d'être gagné pour cette jeune formation qui manque encore de relais structurés dans les territoires. Et plus encore d'élus locaux. «C'est un problème, surtout si Macron vise la réélection en 2022», se lamente un ministre. Le parti ? «Une super-armée, avec plein de soldats, juge le même. Mais qui manque d'officiers pour planifier et de sous-officiers pour commander...» D'autant plus qu'après la victoire, le QG s'est vidé de ses troupes appelées à l'Elysée, dans les ministères ou à l'Assemblée. Au siège de LREM, on a conscience du problème. Des référents ont été nommés dans chaque département. Samedi, ils ont même été conviés à un séminaire de mobilisation organisé autour de trois thématiques : l'animation politique locale pour «assurer l'ancrage du mouvement», l'animation de la vie citoyenne, mais aussi «l'identification de nouveaux talents». Avec à terme, l'idée de créer une structure de formation pour cette nouvelle génération. «C'est un travail de longue haleine, estime le député de Paris Stanislas Guérini. En Marche ! doit se démultiplier, montrer qu'on est là partout : sur les marchés, au sein des associations locales, dans chaque comité de quartier.»

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :