Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Laurent Wauquiez sur France 2 : un coup monté

Parlez de la France, du dilemme de l’immigration, de l’islam et vous êtes immédiatement suspecté de collusion avec le Front national, les populistes, etc.



Qu’on apprécie ou pas le nouveau président de LR, on ne peut qu’être frappé, par contraste avec les nuages d’encens qui nimbent Jupiter capitolin, par le parti pris des médias contre lui. BFM, 20 Minutes, Le Point et même Le Figaro semblent se réjouir de ce que son audience ait été la plus faible depuis que cette émission politique existe sur France 2 (quinze mois).

Mais aucun de ces médias ne se pose la question de savoir si les Français ont été rebutés par Laurent Wauquiez ou s’ils sont écœurés de politique en général. Ou encore si, par hasard, ils n’en peuvent plus de certains journalistes agressifs (Bourdin, Aphatie, Salamé, Elkabbach) qui se croient modernes, « comme aux USA », de couper la parole, de tester la stabilité de l’interviewé. Procédés minables, et parfois malhonnêtes. En général, et en particulier sur la chaîne publique, les journalistes sont supposés remplir la mission d’information que la nation leur confie. Faut-il rappeler que la liberté de la presse (garantie par le Conseil constitutionnel) n’est pas le but, mais simplement le moyen pour une bonne information citoyenne ? Font-ils de l’information ou rendent-ils service ? Et à qui ou sur consigne de qui ?



Léa Salamé est la fille d’un ancien ministre libanais, sa mère est la sœur des diamantaires Boghossian. Naturalisée française à 10 ans, elle semble ne pas avoir un grand respect pour les Français qui aiment leur pays et le disent. Deux invités de Salamé (Minc et Houria Abdelouahed, psychanalyste franco-marocaine, maître de conférences à l’université Paris Diderot, parlant mal français, membre du conseil d’orientation de la Fondation de l’islam de France) sont venus en grands inquisiteurs nourrir un procès d’intention, où il ne fut question que de leur « malaise » ou leur « trouble ». Et de la distinction entre versets et sourates du Coran. Lamentable. Parlez de la France, du dilemme de l’immigration, de l’islam et vous êtes immédiatement suspecté de collusion avec le Front national, les populistes, etc. Salamé avait sans doute préparé cette émission (quoi qu’il ait pu en paraître) afin qu’elle soit sans intérêt pour les téléspectateurs et paraisse mettre en difficulté Laurent Wauquiez… De fond il ne fut guère question.

Finalement, c’est Libé (mais oui !) qui est le plus objectif. À la Libé, évidemment : il estime que « le nouveau chef de LR a de nouveau flirté avec certaines propositions du FN, notamment sur la thématique de l’immigration ». Et qu’il garde « le cap très à droite […] a rejoué sa sérénade sur l’air de “la droite est de retour” ». Pour lui, « la politique migratoire de la France ne marche plus du tout… [il] pense […] qu’il y a trop d’immigration en France et que, aujourd’hui, nos capacités d’intégration sont saturées ». Laurent Wauquiez propose donc « de diminuer au moins de moitié le niveau de l’immigration actuelle et la ramener en dessous de la barre des 100.000, dont 20.000 à 30.000 étudiants étrangers ». « Je ne veux pas laisser le monopole du discours sur l’immigration au Front national », ajoute-t-il, se déclarant favorable à « une immigration choisie avec des quotas ».

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :