Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Wittenheim : Rythmes scolaires

Remarquable travail du collectif

La maire a fait le choix de mettre en œuvre dès la rentrée les nouveaux rythmes scolaires. Les parents mal informés ont mis en place un collectif qui a obtenu 569 signatures pour tenter de convaincre le maire d'organiser une grande réunion publique et surtout de reporter la réforme à 2014. Le maire, bien que refusant la proposition de reporter la mise en œuvre de la réforme accepta l'organisation de réunions publiques.

Le collectif qui souhaitait ma présence, a été reçu par le maire et son adjointe. Cette réunion qui dura plus de 3 heures permis au collectif d'alerter le maire sur des inquiètudes . La qualité et la pertinence des questions permirent de soulever bien des interrogations. Nous pouvons considérer que le collectif a été d'une grande utilité pour progresser dans la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

Pour autant la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires n'est pas gagnée, le chemin est parsemé d'embûches, bien des zones d'ombre subsistent :

Si le projet de décret visant à diminuer les taux d'encadrement des activités périscolaires -un animateur pour 14 enfants de moins de six ans contre (10 prévus par l'actuelle réglementation) a été accepté, on peut craindre une baisse de la sécurité des enfants.

Le ministère de l'Éducation nationale vient aussi de préciser le calendrier des versements du fond d’amorçage pour accompagner les communes pendant deux ans, pour celles qui ont choisi de basculer dès 2013 : un tiers de l'aide leur sera versé en octobre, et le reste au premier trimestre 2014. Une mesure qui hérisse les communes, sommées indirectement d'avancer les financements.

Par ailleurs, ce fonds d'amorçage, au vu de la très faible proportion de communes ayant choisi d'adopter la réforme dès septembre prochain (20 %, soit 22,5 % des élèves, contre les 50 % longtemps espérés) baissera mécaniquement.

On apprend également que le groupe TOTAL prévoit de consacrer 4 millions d'euros à l'accompagnement de la réforme suite à un accord avec l'Etat .La rentrée scolaire nous réserve bien des surprises, «On ne décide pas d'une réforme seul, pour dire ensuite que l'on n'a pas le sou.».

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :