Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Wittenheim : Les journées Italiennes : 12 ème éditions

Une nouvelle fois , les journées Italiennes servi par une programme trés varié ont ravi le trés nombreux public à l'exception de la soirée Théâtre , c'est dommage la pièce de Carlo Gozzi était trés agréable .

La soirée inaugurale a été marquée par le concert de musique classique en l'honneur de Giuseppe Verdi . L'orchestre symphonique dirigée remarquablement par Valérie seiler a été magique , accompagné par la chanteuse lyrique Marie Bochelen, avec la présentation et une explication détaillée de chaque morceau par un chanteur lyrique qui avait une présence communicative, la soirée a été étincelante .  La 3ème journée fut tout aussi exceptionelle avec la présence de Nelly Patty qui a enchanté le public trés nombreux , cette jeune femme est en or .

Le dimanche matin j'ai assisté à une conférence sur le théme de << Risorgimento >> animée par Carole Berroir.

Madame Berroir nous a présenté des toiles à la précision photographique , véritable chronique des années comprises entre 1859 et 1861 en mettant l'accent sur les petits , les sans grades et  sur les émotions populaires .  Vraiment une trés belle conférence , marquée malheureusement par un public inexistant et des élus qui préféraient parader dehors , bien sur les élections se praufilent , la présence médiatique s'imposait .

 

Belle réussite des journées Italiennes , cependant pour la nouvelle équipe qui arrivera au pouvoir l'an prochain à Wittenheim , certaines chose seront à changer , en particulier pour que le public Wittenheimois  se déplace , force est de constater que les journées Italiennes interessent plus la communauté italienne de l'agglomération mulhousienne plutot que de Wittenheim , n'oublions pas que cette manifestation est gratuite , par conséquent c'est le contribuable de Wittenheim qui finance , sans vouloir remttre en cause cette belle manifestation il y a donc à revoir l'organisation.

 

Il y aurait aussi beaucoup à gagner si la présence du maire était plus humble , à chaque journée on a eu le droit à son discours qui était pratiquement une répétition du discours de la veille . Mais que vient faire le maire sur scème avant chaque spectacle ? et plus fort encore à la fin . Dans aucune autre ville on voit ainsi une maire se mettre autant en avant .

J'ai aussi regretté que la chanteuse Nelly Petty soit l'ambassadrice de la ville, aprés chaque chanson, elle a fait  de la pub pour la ville , ce n'était pas son rôle , ce qu'elle nous a raconté forcément on lui a demandé de le dire . Bien sur à quelques mois des élections le maire ne peut plus se permettre de faire de la communication comme il veut , en ce sens il a trouvé Nelly pour le faire ,quand celle-ci a remercié la mairie pour la gratuité des spectacles, c'était forcément téléguidé .  Nous dire que la gratuité c'est super , moi je me demande si Nelly est venue gratuitement ?, c'est sympa de dire chouette c'est gratuit, alors si elle le pense , il aurait été interessant que son cachet elle refuse de le prendre .

 

Pour ma part en cette période si difficile pour notre économie , ou nous devons tout faire pour que les collectivités dépensent moins , je suis pour une entrée payante même modeste  en particulier pour les concerts , si la gatuité est interessante pour que toute la population en profite certains spectacle doivent être payants .

 

 

 

 

Les peintres du Risorgimento, qui surent donner une dimension humaine à l'épopée de l'unification italienne, font l'objet pour la première fois d'une grande exposition aux Ecuries du Quirinal à Rome.

Alors qu'on s'attend à une description picturale des batailles héroïques de la deuxième moitié du 19è siècle, les 40 toiles de Gerolamo d'Induno, Francesco Hayez, Giuseppe Molteni, Federico Faruffini ou Michele Cammarano, mettent l'accent sur les petits, les sans-grades et sur les émotions populaires.

Dans la plupart des grandes fresques exposées du 6 octobre au 16 janvier (http://www.scuderiequirinale.it), comme la Prise de Palestro du peintre-soldat Induno ou le Passage du Tessin de Eleuterio Pagliano, les soldats paquetage sur le dos et les blessés sont au premier plan, sur fond de splendides paysages.

En observant ces toiles - presque jamais exposées - à la précision photographique, véritables chroniques des années comprises entre 1859 et 1861, le regard s'attarde sur un troufion qui joue avec un chien ou le regard un peu triste du jeune clairon. Sur un fond sobre de tentures aux couleurs du drapeau italien, les héros comme Giuseppe Garibaldi sont mis au même plan que les autres combattants.

"L'exposition montre ceux qui font la guerre et souffrent et la souffrance de ceux qui les attendent à la maison", a commenté lors de la présentation Giuliano Amato, président de la commission organisatrice des festivités de l'Unité italienne qui culmineront en 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Pour la première fois, à Vazerac, le festival du Quercy Blanc, servi par un quatuor de violoncelles, a ravi une cinquantaine de personnes, dont beaucoup venues de loin, mais bien peu d’autochtones!

Une très agréable soirée de plus d’une heure avec quatre virtuoses habitués à se produire ensemble à Paris, dans un répertoire très varié, du classique au moderne contemporain. L’un d’eux, Erwan Le Guen, assurait une présentation et une explication détaillée de chaque morceau et de leur auteur et avec beaucoup d’humour communicatif.

Le prochain concert aura lieu à Lauzerte, le jeudi 15 août à 21 heures, en l’église: «Musique en famille», avec deux parents et leurs six enfants, tous lauréats de prestigieux concours!

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :