Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Rythmes scolaires : Et si on écoutait les enfants , enfin ?

De cette réforme des rythmes scolaires , depuis sa mise en oeuvre , le grand constat et on devrait en parler plus souvent , c'est qu'il y a une réalité inconstestable et reconnu presque par tous , même par certains qui sont favorables à la réforme , c'est que les enfants sont fatigués et ne pas vouloir en tenir compte , c'est affaiblir notre jeunesse  .

On peut le lire dans toutes les revues , on pouvait l'entendre durant la campagne des municipales je l'ai entendu dans mon porte à porte par une forte majorité de parents qui avaient les enfants scolarisés , la fatigue des enfants revenait à chaque fois. Au départ quand on interrogeait les parents , pour ceux qui travaillaient , la satisfaction des TAP était indéniable , évidemment les parents qui n'ont pas d'autres choix , c'est forcément bien , mais ils reconnaissaient aussi que les enfants sont fatigués , mais il fallait leur en parler pour qu'ils le disent .

Combien de fois avec ma colistière Nathalie  on a entendu des parents nous dire : Il ne tient plus le rythme, il est épuisé , il rentre cassé, ses devoirs il les bacle , il ne se concentre plus en classe . devons nous accepter ça sans réagir ? .

Les élus de tous les bords doivent réagir , on ne peut pas laisser la jeunesse Française se fatiguer . A nouveau personne ne discute de na nécessité d'une réforme , mais tout doit être fait pour que les enfants retrouvent la pêche  Oui les enfants ont besoin d'un jour pour se ressourcer , oui ils ont le droit si ile le veulent de glander, d'être libre de leur journée .

L'oragnisation du temps scolaire a toujours répondu davantage à des intérêts sociaux et économiques qu'aux besoins des éleves.  Au début du XXe siècle , le calendrier scolaire s'est calé sur les rythmes agricoles , dans un pays majoritairement rural les enfants représentaient une main-d'oeuvre important lors des moissons , dans les années 60 , les enjeux économiques liés au développement du tourisme ont commencé à influencer les dates des vacances , bref les horaires , les congés des enfants ont toujours répondu aux évolutions de notre sociétés . l'intérêt de l'enfant n'a jamais véritablement été pris en compte , alors il faut changer , il en va de l'avenir de notre société , oui il faut écouter les enfants , prendre en compte l'intérêt de l'enfant . cette réforme fatigue les enfants , il faut donc revoir la question , c'est un minimum , c'est un devoir de respect par rapport à nos enfants .

A Wittenheim , en mars de l'année dernière , chez les élus il y a avait 3 camps , deux camps qui avaient des convictions différentes , il y avait le  camp du maire qui était convaincu du bien fondé de la réforme , c'était son droit, j'ai combattu cette idée depui le début, j'avais posé 3 questions , y aura t-il bien en amont une concertation , les financements se feront comment ? et l'intérêt de l'enfant sera t-il préservé ? , n'ayant pas été convaincu par les réponses , je me suis opposé à cette réforme , et il y avait l'autre camp , qui n'était qu'un leurre , parce que ce camp n'a agit que par intérêt électoral , seul les voix comptaient  et le leader de ce camp s'est renié en fonction des circonstances , on ne le dira jamais assé .

Le maire avait toute légitimité pour mettre en place la réforme ,je ne l'ai pas suivi ,  j'ai à maintes reprises tant en séance du conseil que sur le terrain agit non pas pour ma gueule mais pour l'intérêt de l'enfant , je suis toujours dans cette philosophie .Nous avons des convictions , le maire a ses convictions , j'ai les miennes,  partout en France il y a débat , nous attendons des autorités poilitiques de notre pays qu'ils se mettent en ordre de bataille pour retravailler sur cette réforme, les enfants sont fatigués , il est urgent que tous fassent les efforts nécessaires pour apporter une solution finale , que je n'ai pas , moi je suis un élu qui constate, qui écoute et qui tente de faire prendre conscience à nos dirigeants de se remettre au travail. Pour ma part , je ferai tout pour aider le maire à tenter de trouver les solutions qui amélioreront la forme de nos enfants , mais la responsabilité des grands stratèges est importante , c'est à eux de nous montrer le chemin , le maire est chargé de mettre en application les lois et les décrets , ce qu'il faut bien prendre en compte, c'est que les TAP on peut les améliorer , les financements on peut les trouver , mais avec les conditions actuelles de la réforme des rythmes scolaires on peut pas donner du tonnus à nos enfants , il faut donc à nouveau réformer .  

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :