Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Madame Troendlé a toute légitimité pour conduire la liste " Majorité Alsacienne ".

Il me parait légitime que Madame Troenlé conduise la liste " Majorité Alsacienne " aux Sénatoriales , en tout premier chef elle est sénatrice sortante et si Madame Trioendlé est aujourd'hui sénatrice c'est déja parce qu'elle a été une grande militante du RPR et ensuite de l'UMP. Je suis moi-même un trés ancien militant depuis 1974 , cette dame a conquis ses galons par son travail , elle a été attachée parlementaire , puis a gagné de haute lutte la Mairie de Ranspach et naturellement elle est devenue Sénatrice. je me souviens de déplacement à Paris ou elle était toujours présente . Ce n'est pas en tentant de devenir militant et que l'on pense être exemplaire que l'on peut juger ceux qui le sont depuis plus de 20 ans .  Si Madame Troendlé est devenue présidente de notre mouvement dans le Haut Rhin pourrait t-on croire que c'est le fait du hasard ?.

Je le reconnais moi-même j'ai parfois été en colère aprés Catherine Troendlé , j'ai sans doute exagéré , la sénatrice ne peut pas s'occuper de tout . Que les nouveaux militants ne s'imaginent pas que la sénatrice va venir les prendre par la main et leur montrer comment on devient militant.  La Sénatrice comme moi-même on est devenu des militants par un travail personnel , je me souviens chaque mois Jean Paul Heider qui était notre patron à l'époque recevait les tracts et affiches , parce que c'est là le premier travail du militant avant d'imaginer qu'on va devenir un matador du parti . Jean Paul Heider n'avait pas besoin de m'appeler pour distribuer ou coller , j'allais chez lui , je rentrais dans le garage et je me servais , j'appelais mes copains militants et on parcourait toute l'année au moins une fois par semaine tout le Haut Rhin pour distribuer ou coller . Des nuits entières sur le terrain , la vie de famille passait aprés et on venait pas se lamenter et c'était quoi la récompense d'être un bon militant ? tout doucement aprés plusieurs années à bosser on était écouté , on nous proposait de prendre des responsabilités , on s'engageait et on finissait par devenir des années plus tard tête de liste aux municipales comme ce fût mon cas . Madame Troendlé a eu ce parcours quand j'entends des critiques , je suis mal à l'aise pour elle , je le répète j'ai fait parti de ceux qui ont parlé trop vite la concernant .

Aujourd'hui il faut accepter que la vie change et plus rien n'est comme avant , mais il ne faut pas non plus croire que parce qu'on prend une carte , on devient un stratège de l'UMP ou du PS , et pourtant c'est ce que croient plus d'un . Il faut bien sur suivre plusieurs chemins en même temps quand on prend un engagement politique , il faut faire un travail personnel , apprendre tout sur la vie politique de sa vile, son quartier , parcourir de long en large les manifestations , s'enraciner dans les associations , bref devenir un acteur de la cité . Et ça ce n'est pas Catherine Troendlé qui le donne aux militants dans une sacoche quand on paie la cotisation . C'est une maladie dans ce pays tout attendre de tout le monde , être assisté . C'est par un travail intensif que je suis devenu un excellent athlète, c'est par un travail intensif que je suis devenu président d'association , c'est par un travail intensif que je me suis enraciné dans Wittenheim , même si je n'ai pas atteint mes objectifs un jour de devenir le maire de Wittenheim , je n'en suis pas malheureux , j'ai tout donné à la politique , j'ai tout donné à mes leaders , ce n'était pas à eux de me donner mais moi d'offrir mes services .

Dans un Parti politique , il faut tout d'abord distinguer les militants des adhérents. Les adhérents sont des personnes qui possèdent une carte et soutiennent un leader, un militant c'est différent , il est actif , il accpete de faire bénévolement un travail de terrain et de participer à la vie du Parti. Ce travail est difficile parce qu'il demande du temps, quand un travail est urgent on ne dit pas au leader je dois amener mon fils à la grand mère , on annule tout et on part coller .

Sans doute il y a une crise de militantisme , les Partis ont déja du mal à trouver des adhérents , trouver des militants est encore plus difficile , sans doute on touche là d'une manière générale à une crise de l'action collective .

Mais quand j'entends des gens qui restent à la maison et qui critiquent tout et en plus il faudrait que les leaders les prennent par la main , je ne suis pas sur que c'est le chemin pour un renouveau politique . Moi au sein du RPR je me suis toujours démerdé tout seul , c'est la apssion qui me guidait et pas ma gueule.  Un petit exempel qui résume tout quand un candidat aux municipales pleure parce qu'il a 200 tracts à distribuer et l'autre que 150 et qu'i faut déja redistribuer 2 jours aprés , il faut rester à la maison. A notre époque on rouspétait si on était deux jours sans tracts aujourd'hui on se fait engueuler parce qu'il y a encore un tract à distribuer . Queque soit le milieu dans le quel on milite , il faut tout attendre de soit , il faut avoir à l'esprit qu'être militant c'est une seconde vie , des militants qui se reposent c'est un militant voué à l'échec . Sur Wittenheim chaque mois on avait un tract à distribuer , soit pour informer d'une réunion politique  soit pour communquer pour les grands leaders et chaque semaine on collait et ça durait toute la nuit , sans compter le travail pour la commune .  Aujourd'hui les militants se disent militants mais il faut que Madame Troendlé s'occupe de tout .

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :