Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Courir en toute liberté

C'est un grand privilège de pouvoir courir , c'est trés difficile d'y parvenir . Courir a été ma passion pendant plus de 30 ans , je ne pouvais plus passer une journée sans faire mon foorting sous peine d'être mal dans ma peau . Aujourd'hui la marche est devenue ma compagne , mais je suis toujours un spectateur engagé de cet admirable sport qui est de courir .

Ce qui me navre, c'est que plus encore que pour ceux qui font de la compétition , on a la trés nette impression que les joogeurs du plaisir sont plutôt  dans une école de souffrance , une majorité de ceux qui courent sont souvent dans la zone rouge sous prétexte qu'il faut toujours aller plus vite pour améliorer le temps de la veille .

Il faut toujours varies les allures , il faut toujours prendre du plaisir à courir , il faut toujours être à l'aise, il faut toujours pouvoir converser avec celui qui nous accompagne , il ne faut jamais dépasser les 130 pulsations à la minute.

Avant de muscler le coeur il faut le développer et pour le développer il faut courir de plus en plus longuement et en équilibre respiratoire . Ensuite lorsqu'on est devenu un coureur qui peut courir sans souffir pendant une bonne demie heure , on peut envisager de varier les allures .

Tous les jours au Waldeck , sur la route je rencontre des joogeurs qui sont toujours à la limite et qui prennent de risques, on ne court pas quand il fait 35 dégrés , se dire hier j'ai fait mon parcours en 35 minutes , il faut absolument qu'aujourd'hui je cours en 34 est une grande erreur . Chaque jour est différent , on n'a jamais la même forme , on doit s'adapter à la forme du jour et même pourquoi pas interrompre un entrainement pour cause de méforme . Si le corps est fatigué , lui donner des secousses supplémentaires en lui imposant un footing est trés mauvais , quand on est fatigué on se repose .

Pour ceux qui veulent tester leur forme , ils peuvent le faire lors d'épreuves offcielles comme les 10 km qui sont organisés un peu partout . Mia simposer au corps une compétition tous les jours , bloquera votre progression , c'est inéluctable .

Courir pour le plaisir en toute liberté , c'est courir sans souffrance , on peut rentrer dedans mais en de rare occasion, il faut développer le coeur mais pas le transformer en boule musclée qui empêchera toute progression .

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :