Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Chirurgie. Un centaine de petits blocs opératoires menacés de fermeture



Photo : Jean-Yves Desfoux

Un projet d'arrêté pourrait entraîner la fermeture des blocs opératoires qui pratiquent moins de 1 500 interventions par an, indique le ministère de la Santé samedi, confirmant une information publiée vendredi dans le Quotidien du Médecin.
Selon le projet de texte cité par le journal, "l'activité minimale de chirurgie (...) est fixée, par site, à 1 500 séjours chirurgicaux avec acte (...) opératoire".

Le seuil des 1500 interventions
"Il y a un bien un projet d'arrêté de fermeture de blocs", indique-t-on au ministère de la santé ce dimanche matin, en précisant que pour l'instant les discussions sont en cours, le texte ne devant paraître qu'à la fin de l'année.

S'agissant du seuil de 1 500 actes annuels, il est "le chiffre le plus vraisemblable", selon le ministère, mais il est encore à l'état de discussions.


En-dessous de ce seuil, la sécurité des patients ne serait plus assurée. Selon le journal, le texte fixe aussi un seuil minimal de 100 interventions pour les maternités qui pratiquent des actes chirurgicaux mais le ministère de la Santé n'a pas souhaité commenter ce chiffre.


Cela fait plusieurs années que dans le cadre des économies à faire dans le système de santé français, dont le déficit va croissant, la question de l'organisation territoriale des soins est posée. Avec la menace pendante de fermeture des "petits" établissements, officiellement au nom de la sécurité mais aussi pour des raisons de coûts. reste le problème de l'accès aux soins d'urgence car dans certains cas, de telles fermetures obligeraient le patient à un plus long trajet avant de rejoindre un hôpital ou une maternité. Non sans risque.


Nos gouvernants mettent souvent des taxes nouvelles pour financer leurs bonnes idées , tout comme lorsqu'il y a des économies à faire , la seule solution qu'ils trouvent c'est faire des suppressions de postes, de lits , maintenant de blocs opératoires et pourquoi pas demain la fermeture de toutes les piscines de France puisque la plupart sont déficitaires, chacun sait que les piscines génèrent de lourdes charges de fonctionnement . Il y a une évidence  de nombreuses piscines sont réservées  d'abord aux clubs sportifs et aux écoles ce qui signifie qu'elle n'ont pratiquement pas de recette et que c'est le contribuable qui paient les déficits . Donc Messieurs du gouvernement , hop !!!  pourquoi pas la suppression des piscines ? .
Désolé , c'est trop simple d'être ministre , je le répète prenons des enfants pour gouverner , de telles décisions ils peuvent aussi les prendre .  Madame Bachelot vous n'êtes pas bonne .


Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :