Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Déforestation : non au décret dangereux du gouvernement

Le Snupfen, Syndicat national unifié des personnels des forêts et de l’espace naturel, estime que le gouvernement « prend des mesures facilitant la déforestation en France »1
 
 
C’est un potentiel saccage écologique, décidé pour faire plaisir aux lobbys du béton (promoteurs immobilier, supermarchés, centres commerciaux etc.)
 
Du jour au lendemain, les plus beaux arbres centenaires, ceux qui ont défié le temps, l’histoire, pourraient devenir des cibles à abattre ! 
 
Si nous ne nous opposons pas de toutes nos forces à ce projet, le gouvernement risque de délivrer un PERMIS DE TUER LA NATURE !
 
Je sais que cela semble fou, au moment où les hommes politiques se disent tous « écologiques ».
 
Mais c’est la stricte vérité :

Veulent-ils AUTORISER LA DEFORESTATION EN MODE « TURBO » ???

Aujourd’hui les opérations de déforestation nécessitent la prise en compte de nombreux avis d’experts avant d’être autorisées :
  

- associations, 

- agence pour la biodiversité, 

- experts forestiers, 

- structures de l’Etat, etc. 
 

C’est un processus maîtrisé, réfléchi, qui prend le temps d’étudier en détail les différents enjeux et leurs conséquences environnementales. 
 
Trop lent, au goût des bétonneurs…
 
Alors le décret du gouvernement prévoit de donner au préfet la possibilité de DECIDER SEUL la déforestation, y compris quand il s’agira d’accorder des autorisations de travaux importants dans les sites classés1
 
En langue de bois technocratique, cela donne la formulation suivante : 

« Dans le cadre de la simplification des procédures d’autorisation, le gouvernement souhaite se passer de l’avis de l’Office National des Forêts pour certaines opérations de défrichement... »2
 

On ne s’y prendrait pas autrement pour favoriser en douce les assauts des bétonneurs contre la forêt française !
 
 « Cela permet de gagner du temps »3  a confié, fièrement, un fonctionnaire qui a travaillé sur ce projet de décret.
 
Gagner du temps ?! Mais pour quoi faire ?
 

Pour détruire la forêt de Fontainebleau ? Et y installer une « discount valley avec magasins « sortie d’usine » ??

Pour saccager la forêt de Chambord, et construire un parc d’attraction « François Ier  » avec parking et fast-food ??

Pour transformer la forêt domaniale de la Teste en forêt…d’entrepôts ? 

Pour promouvoir le béton partout et toujours ???
 

Peut-être pensez-vous que j’exagère ? 
 
Si vous écoutez les discours officiels, on vous dit que la forêt française se porte « à merveille ».
 
Mais ce n’est pas du tout ce qu’on observe dans la réalité !!
 

1 million d’hectares d’arbres disparu en 15 ans en France !

Regardez bien cette carte, publiée par l’ONG indépendante Gobal Forest Watch :
Cette carte a été réalisée avec des technologies de pointe : imagerie par satellite, calcul à distance et données ouvertes.

Elle est le fruit du travail d’organismes officiels comme FAO, Google, Greenpeace et même la Nasa.

L’objectif est que tous les citoyens puissent voir la déforestation en temps réel, à l’échelle mondiale !

Et les résultats français sont particulièrement inquiétants :

De l’an 2000 à 2017, la France a perdu 992 kilohectares d’arbres, soit un million d’hectares !!

C’est une perte gigantesque, qui n’est pas compensée par les nouvelles forêts ! 

Pire, la plupart des gens ignorent ce que sont réellement ces « nouvelles forêts ». 

Ils cachent des usines en pleine forêt !!! 

Les géants industriels du bois ont développé une stratégie de communication pour faire croire que TOUT VA BIEN dans les forêtes françaises. 

Et que raser une forêt « n’a rien de grave » si l’on replante après. 

C’est totalement faux !!! 

Car un arbre n’est pas égal à un arbre.   

Aujourd’hui on plante partout  la même espèce d'arbre à croissance rapide (le sapin de Douglas), en ligne, tous les trois mètres ; on les coupe de plus en plus tôt, et quand on replante, on utilise pesticides et engrais pour les faire pousser plus vite !!! 

Dans le même temps, on se débarrasse des autres espèces d'arbres, des feuillus notamment, parcequ’ils poussent moins vite. 

La forêt diversifiée d’hier est en train de disparaître, laissant sa place à une forêt standardisée, où les oiseaux disparaissent et les sols s’appauvrissent . 

La « malforestation » est à l’œuvre. 

Les plantations sont devenues "des usines à bois ", explique le lanceur d’alerte François-Xavier Drouet  : lourdement mécanisées, exploitées avec des machines monstrueuses et des méthodes intensives calquées sur le «modèle agricole productiviste », dont on connaît les résultats désastreux. 

Il est donc URGENT d’arrêter ce terrible mouvement !!

Mais avec son décret, on dirait que le gouvernement veut faire le contraire, et ACCÉLERER le déboisement  en France !!

Ils lancent de belles promesses… et font le contraire !

C’est d’autant plus incroyable qu’il y quelques mois encore, le ministre de l’Ecologie lui-même, M. François de Rugy, annonçait sa volonté de…luter contre la déforestation  :
Il a dit :
 
« Il faut tout faire pour lutter contre la déforestation » 
François de Rugy, ministre de l’Ecologie, novembre 2018
 
Depuis, il a bien retourné sa veste…
 
Joignant les mesures à la parole, il a annoncé que la France allait consacrer « un budget de 60 millions d’euros par an, sur les cinq prochaines années » à « des actions de gestion durable, de lutte contre la déforestation et de restauration des écosystèmes forestiers dégradés ».
 
Mais six mois après, arrière toute.
 
GIGANTESQUE RETOURNEMENT DE VESTE.  
 
Ce double discours est scandaleux, mensonger. C’est une TRAHISON des hommes et de la nature.  
 
Nous ne devons pas laisser faire !!!
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :