Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Ecole : Bilan cardiaque pour les enfants qui courent .

Je le constate , dans de nombreuses écoles , on oblige parfois les enfants à courir jusqu'à 8km autour d'un stade ou en forêt . Dans l'immense majorité des cas, ces enfants n'ont fourni aucun bilan cardiaque . On peut être porteur d’une anomalie cardiaque et n’avoir aucun symptôme.

Tout le monde a en mémoire les images récentes de jeunes footballeurs allongés sans connaissance sur le terrain .En France, 1 000 à 1 500 morts subites surviennent chaque année durant l’effort. Et toute mort subite, c'est un patient cardiaque qui s’ignorait (90 % des morts subites sont d'origine cardiovasculaire).

Dans les clubs d'athlétisme on impose pour avoir le droit de courir de présenter un bilan cardiaque , mais dans beaucoup d'école , rien n'est imposé , on fait courir des enfants jusqu'à une demie heure et personne ne se pose de questions.

Quand j'étais président d'un club d'athlétisme , je me souviens dans les années 90 , d'avoir vu un enfant dans mon club qui manifestement présentait des anomalies , il souffrait rapidement , et son entraîneur voulait le forcer , pensant justement que si il souffrait il ne s'entraînant pas suffisamment . Je m'étais interposé en disant stop , je l'avais personnellement envoyé chez un cardiologue qui confirma que ce jeune devait arrêter de courir immédiatement , il avait une" anomalie cardiaque et en l'obligeant à courir on le mettait en danger .

Je ne comprends que l'éducation nationale s'autorise le droit de faire courir de très jeunes enfants sans contrôle cardiaque .

Pour dépister une anomalie, rien de mieux que le certificat d’aptitude au sport. Le médecin cherchera tous les problèmes qui peuvent nuire à la santé de l'enfant et entraver sa progression sportive.

Prenons exemple sur l'Italie, depuis 1971, le gouvernement italien a instauré une loi de protection médicale des activités sportives. Une investigation complète est imposée à toute personne participant à une activité sportive dans une structure . Annuelle, elle est composée d’un interrogatoire, d’un examen clinique complet avec auscultation, d’un électrocardiogramme de repos et d’un test d’effort sous-maximal.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :