Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Denis Bonzy : Quand il faut d'abord rajouter de la vie aux années

Il y a actuellement un tel deuil dans le coeur de nombreux jeunes français que leur état civil n'y résiste pas. Avant même d'être confrontés aux vraies réalités, ils ont fait le deuil de l'emploi, de l'engagement civique, de l'espoir et parfois même tout simplement de l'idée que la vie puisse être belle. Pourquoi à ce point ?

Parce que la société française donne le sentiment d'être bloquée, cumulant impasse sur impasse, incapable de laisser espérer que demain puisse être meilleur.

Comment peut-on être jeune en France actuellement ? L'insouciance n'est plus autorisée par le moindre éclair de lucidité. L'optimisme est passé de mode. Le rêve semble hors de portée. L'innocence s'est brisée sur les murs des scandales à répétition. Bref, l'esprit de jeunesse n'a plus sa place dans la société actuelle française parce qu'être jeune c'est être optimiste, plein de rêves et avec la part d'innocence qui permet d'escalader des montagnes faute de la juste perception des difficultés.

Il ne reste que l'esprit d'entreprise qui sauve aujourd'hui ces espaces. Ce n'est pas un hasard si

les meilleurs des jeunes dans le circuit de formation classique s'y engagent. Loin du système public. Surtout très loin de la politique symbole de l'impuissance. C'est le danger le plus redoutable à terme pour la vie publique française. Surtout quand dans le même temps la mondialisation a fait sauter les frontières tout particulièrement dans les esprits.

L'actuelle pseudo révolte contre la loi du travail n'est qu'un hors d'oeuvre.Ce qui de plus en plus reproché au système politique français c'est de ne pas rajouter de la vie aux années. C'est une attente particulière quand avec les premières années on a le sentiment du plein de vie à croquer qui devrait être devant soi. Si ce message là n'est pas perçu, l'actuel mouvement pourrait réserver bien des surprises compte tenu du mal être collectif ambiant.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :