Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Régionales : le 6 décembre: d'abord l'explosion d'une bulle politique

Régionales : le 6 décembre: d'abord l'explosion d'une bulle politique

Par Denis BONZY

D'ordinaire, les journalistes nationaux aiment bien le mot "bulle". Il est question de "bulle Internet", de "bulle financière" ... Et là il n'est pas question d'une "bulle politique" ? Or c'est bien une "bulle politique" qui a explosé. Une politique "hors sol", déconnectée des réalités, éloignée des citoyens ...

Pourquoi cette "bulle" ? Parce que la politique est devenue un petit circuit en vase clos sans contact avec les citoyens. Le "métier" de politique serait de faire le tour des plateaux TV, radios ... Toujours les mêmes. Les mêmes questions. Et le terrain ? Le vrai ? Plus jamais ! Regardons les pratiques de Mitterrand et de Chirac : 30 ans à faire le tour des provinces. A écouter les citoyens. A intégrer les observations des citoyens. Accessibles ! Il suffit de parler avec des "anciens" et de voir l'oeil s'embraser quand ils parlent de cette époque. Chaban rencontrait les bordelais au bar du coin. Avec eux. Parmi eux. Simplement. Pas pour faire une photo bien cadrée destinée à passer dans les ... médias. Chirac dans un département allait jusqu'au bout de l'endroit le plus reculé. Mitterrand y passait des week-ends et parfois restait même pour le mariage d'un militant dévoué ...

Pour avoir participé à plusieurs campagnes de terrain de Chirac, que de poignées de

mains serrées. Que de dialogues vrais. Sans concession.

Maintenant, les leaders viennent faire une vidéo en province pour les journaux TV et repartent vite comme si dormir en province c'était impensable.

Même évolution pour les militants. Avant, ils s'estimaient en devoir de faire "remonter les impressions du terrain". Maintenant militer c'est relayer. Porteur de bidons. Non porteur d'images. Le "chef" a mis son message sur les réseaux sociaux et il faut "partager". Comment convaincre dans ces conditions ? Des militants doivent profiter des réseaux sociaux pour s'expliquer, développer des messages, des arguments personnels et non pas simplement partager la photo.

C'est une bulle irréelle. La preuve : des "chefaillons locaux" pourtant voués à être les plus proches des citoyens sont même désavoués par leurs "voisins". En Isère, des maires posaient avec l'écharpe pour appeler à voter Wauquiez et dans leur propre Commune c'est le FN qui est en tête. Et largement souvent. C'est dire leur pouvoir de ... conviction.

Le 6 décembre, c'est d'abord l'explosion de cette "bulle" en circuit fermé, hors sol, hors des réalités. Sous cet angle, ce ne sont pas les citoyens à culpabiliser mais les politiciens à critiquer parce que depuis longtemps ils ne font plus leur métier. Que serait un entrepreneur ou un commerçant coupé de ses clients ? Alors comment l'accepter pour la citoyenneté ?

Rédigé le 08 décembre 2015 dans Connaître les faits |

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :