Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Patrick Pichenel

SERVIR WITTENHEIM

Il va falloir se calmer....

~~Tous les commentateurs nous affirment aujourd’hui que « tout a changé », que « rien ne sera plus comme avant », qu’il y aura « un avant et un après le 11 janvier » ; à l’Assemblée Nationale tous les députés (sauf Marion Maréchal Le Pen) se sont levés pour chanter La Marseillaise ce qui ne s’était pas produit depuis le 11 novembre… 1918, jour de la fin de la guerre de 14 ; Manuel Valls nous annonce des mesures « exceptionnelles » en précisant bien qu’il n’y aura pas de mesures « d’exception » ; le million d’exemplaires de Charlie Hebdo s’est vendu, ce matin, en quelques minutes, etc. Après l’effroi provoqué par la tuerie de Charlie-Hebdo et les assassinats de l’épicerie kacher de la porte de Vincennes et l’euphorie de la grande « marche républicaine » où trois à quatre millions de Français, à travers tout le pays, manifestèrent un désir d’unité nationale se dressant contre le terrorisme, nous sommes pris dans une sorte de tourbillon qui permet à beaucoup de gens de dire n’importe quoi et au pouvoir de se refaire si ce n’est une vertu du moins une santé. Il faudrait maintenant se calmer et reprendre nos esprits. François Hollande nous affirme que le monde entier est avec nous, derrière nous. Le président de la République a toujours ignoré la géographie. En parlant du monde entier, il oublie le milliard et demi de musulmans qui donne raison aux terroristes assassins de caricaturistes occidentaux ayant osé blasphémer le Prophète et qui viennent d’ailleurs de « remettre » cela aujourd’hui avec la « une » du « Charlie des survivants ». Il oublie aussi le milliard et demi de Chinois qui n’ont pas la même conception que nous de la liberté de la presse et le milliard d’Indiens qui ont désormais comme Premier ministre un fondamentaliste hindou qui approuve ses coreligionnaires dès qu’ils mettent le feu à une mosquée. Hollande ne sait pas –et c’est très dommage- qu’il n’y a que quelques rares pays du vieil Occident finissant à partager nos idées sur les Droits de l’Homme, la démocratie et la laïcité. Manuel Valls nous annonce, lui, que nous sommes « en guerre contre le terrorisme et l’islamisme ». Autant dire que le Premier ministre découvre tardivement l’eau tiède. Cela fait des années, en fait depuis la victoire de Khomeiny à Téhéran fin 1979, que cet Islam renaissant, revanchard est parti à la conquête du monde. Et que c’est bel été bien lui qui a commencé à nous déclarer la guerre. Valls ignore-t-il les victoires des Talibans en Afghanistan, de l’Etat islamiste en Irak et en Syrie, du Hezbollah au Liban, du Hamas à Gaza, des Frères musulmans en Egypte, d’Ennahdha en Tunisie, d’El Qaïda au Maghreb Islamiste dans toute l’Afrique sahélienne, sans parler de celles du FIS, il n’y a pas si longtemps, en Algérie ? A-t-il oublié les attentats de New-York, de Madrid, de Londres, de Nairobi, de Bali, des Philippines et d’ailleurs ? Il serait grand temps qu’Hollande, Valls et leurs amis ouvrent les yeux sur ce monde du XXIème siècle et comprennent qu’il sera évidemment marqué par cette « guerre » entre un Islam triomphant et notre Occident décadent. Quant à nos parlementaires qui s’embrassent sur la bouche, ou presque, et à notre presse si complaisante, si « suiviste » qu’elle ne parle plus désormais que de cette « Union nationale » et donc « Sacrée » qu’on a observée dimanche dernier, s’imaginent-ils vraiment que les dernières cérémonies terminées, les problèmes du chômage, de la dette, des déficits, de la fiscalité, de la décomposition de l’Etat auront, comme par enchantement, disparu et que tout le monde applaudira à tout rompre la loi Macron sous prétexte que nous sommes « en guerre » ? Il est évident que Valls qui, parait-il, se prend pour Clemenceau va tenter de faire comme le Tigre qui, chaque fois qu’on lui posait une question embarrassante, répliquait : « Moi, je fais la guerre, rien que la guerre ». Valls va faire la guerre et ne s’encombrera plus des états d’âme des « frondeurs », de Martine Aubry, des écologistes et de tous ceux qu’il accusera d’être des déserteurs ou des planqués de l’arrière. Mais, d’abord, cette guerre contre l’Islamisme, si elle est bien une guerre mondiale, n’a tout de même rien à voir avec la guerre de 14 et, ensuite, Valls n’est tout de même qu’un tigre en papier, comme disaient les Chinois. Oui, il faut évidemment prendre des mesures de sécurité et les appliquer, ne plus croire ou dire que l’Islam est une religion « comme les autres », « parfaitement compatible avec notre démocratie » et que l’immigration incontrôlée est « une chance pour la France ». M Mais il ne faut surtout pas s’imaginer qu’en ouvrant le feu ces trois terroristes ont réglé tous les problèmes du pays et réaliser l’Union sacrée. Ils ont simplement démontré que nos dirigeants, droite et gauche confondues, pourris par le politiquement correct, fils de mai 68, n’avaient rien compris aux problèmes de l’immigration, de l’Islam et du monde d’aujourd’hui. Et ce serait un comble que ce drame de la semaine dernière dont il est –en partie- responsable puisque, par idéologie, il n’avait pas voulu l’imaginer, permette à Hollande de remonter sur son cheval et dans les sondages… Mais quand ils se réveilleront de cette « gueule de bois », les Français comprendront vite que rien n’a changé et que tout est bel et bien comme avant, en pire .

Thierry Désjardins

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :